06 juin 2006

Les années Plein Pot...

Plein Pot... J'y ai publié mes premières pages en 1977. J'avais 21 ans.

Une BD de six planches sur un scénario de Jean-Pierre Liot, un des gars de l'agence, intitulée: "Spa, une fois", narrant les aventures d'un jeune motard partant suivre le GP de Belgique avec sa 125 Honda, sa 'tite copine à l'arrière et sa guitoune arrimée au porte-bagage...

Un truc moyen avec le recul (voire TRÈS moyen...) que j'ai eu un mal fou à faire, tout en lavis de gris...

En plus ça a été assez mal tiré et les gris sont "montés" fortement et apparurent plutôt plombés dans le journal ! (le numéro 3 de la première série, je crois... Le journal a eu deux vies, une première édition avec 48 pages en noir et blanc et un cahier central de quatre pages quadri en 77 et 78 - question de budget oblige - avant de reparaître dans une seconde version en 79 une année plus tard, version toute en couleurs cette fois...)

Les créatifs de Twin Cam, petite agence de pub de Vitry-sur-Seine qui venait de lancer le mensuel Plein Pot, journal alliant moto et bande dessinée et cherchaient des auteurs de BD capables de dessiner des bécanes.

Une petite annonce parue dans le numéro 1 incitait les apprentis dessinateurs à envoyer des dossiers ou à se présenter directement...

Ce que j'ai fait le jour même.

Le lendemain matin, un coup de fil. Et l'après-midi, j'étais engagé. Ça a duré quelques deux ans... Un paquet de planches, de dessins et de reportages. Avant de travailler en parallèle pour un nouveau journal narrant en BD les "aventures" de l'équipe de France de foot en Argentine, pour le Mundial 78...

J'y ai croisé Bar2 (Christian Debarre) qui n'avait pas encore le Joe Bar Team dans ses cartons mais n'en était pas loin, l'ami Christian Rossi qui portait sans le savoir le patronyme d'un des plus grands champions de l'histoire de la moto (pas encore né, Valentino d'ailleurs) et Brice Goepfert qui m'a rejoint chez Glénat après Larousse. Il y avait aussi Pierre Golvan qui doit être aujourd'hui dentiste dans le 94 et quelques autres, sous la houlette de l'ami Rémi Fernandez et de ses comparses d'alors, Jacques Gallas, Jean-Pierre Liot et l'Emile...

C'était le bon temps.

6 commentaires:

  1. Bon ben désolé mais moi je suis fan de cette B.D.!! Si Mr Erik pouvait nous en dire plus sur les méthodes, les moyens utilisés pour dessiner avec autant de réalisme et de précision les bécanes... les contraintes et aussi pourquoi juge t-il cela de "très moyen"??
    ^^ Club

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, j'ai eu la chance d'etre une des premières a croire en cette BD et a m'y abonner
    j'ai tous les exemplaires, meme si lors d'un demenagement ils ont eu un menu problème
    c'est toujours avec plaisir que je revois tous ces dessins

    RépondreSupprimer
  3. J'ai malheureusement perdu mes exemplaires depuis longtemps. Si vous pouviez me scanner la toute première histoire (Spa une fois) et ma première couverture (le Solex) ce serait le top...

    RépondreSupprimer
  4. Moi je dis qu'il faut tout scanner et le mettre public... C'était Génial!

    RépondreSupprimer
  5. Oui, Algis, ce serait pas mal. Mais c'est indépendant de mes capacités, je n'ai rien de cette période, tous les originaux ont disparu et je n'ai aucun numéro de la revue dans mes cartons, tout juste quelques pages...

    RépondreSupprimer
  6. Oui je me rappel de la série de Christian sur la technique mécanique appliquée au pilotage sur piste. et sur le bon réglage des suspensions avant et arrière pour éviter le mal de mer

    RépondreSupprimer