24 août 2021

Timon à l'honneur !


Ça à l'air d'une blague... et pourtant... 

Sérent, petite ville du Morbihan, nous a fait l'insigne et surprenant honneur de nommer une de leurs rues du nom de la série que nous avons créée il y a plus de 35 ans, Daniel Bardet et moi. 

Il y aura donc trois rues avec des intitulés de séries de BD: la rue “Broussaille“, la rue “Olivier Rameau“ et donc... la rue “Timon des Blés dans ce nouveau lotissement en cours de réalisation. Ils ont fait la demande officielle en janvier dernier à l'éditeur qui nous a répercuté leur demande, évidemment acceptée par les Auteurs que nous sommes avec joie.

... Autant dire qu'on n'en est toujours pas revenus !

En septembre...

 

Un album de commande pour le Groupe AMETIS, autour de la Calanque à Marseille, nouveau projet architectural très audacieux de Jean Nouvel..

Le livre de 46 pages, 21 de BD et 25 de photos et textes pour illustrer le propos, dos toilé et vernis réserve pour la couverture a été terminé début août. Tiré à 2 000 exemplaires, cet ouvrage de commande entièrement conçu et réalisé sous ma direction (conception, textes et dessins) avec les couleurs de Delphine Terrasson et l'apport à la maquette pour la mise en place de la partie textes et photos avec la direction artistique conjointe de Didier Cléda, afin de m'assurer d'avoir un titre techniquement impeccable à livrer au client. 

Il sera imprimé - et j'y serai - après accord définitif dans la semaine et relecture courant septembre, livraison sur site à Marseille le 20...

22 août 2021

Les salons reprennent !

 
Plusieurs mois sans nouvelles sur le blog mais pourtant il se passe des choses.  

Déjà les salons ont repris: au mois de juin je suis allé à Viviers en Ardèche, puis à la Seyne comme chaque année, salon dont j’étais le Président 2021 et où j'ai reçu le prix de la Ville...

Et ensuite mi juillet au Luxembourg, à Contern. De bons moments avec les amis auteurs.

Avant en septembre d'aller à Quimper puis en Belgique pour une expo F1 à l'abbaye de Stavelot. 

Bref, on retrouve le public et ça, c'est bien.

13 janvier 2021

BD Marseille...


"La Calanque"
, page en cours. 

Écrit et dessiné par moi, avec les couleurs de Delphine Terrasson. On imprime en mars...

21 décembre 2020

If, si...

J'ai dessiné deux affiches en 2020...

Une pour le salon de la Seyne-sur-Mer qui devait avoir lieu en juin 2020 et qui se passera du coup pandémie oblige en juin 2021. Ou 22, comme c'est parti, j'en causerai plus tard.

Et une pour une expo à Marseille, autour de l’œuvre de Dumas en BD se déroulant au Château d'If !

 À l’origine, mes pages d'un "Monte-Cristo" inédit d'il y a quinze ans, ainsi évidemment que des dizaines d'autres BD d'auteurs ayant travaillé sur les livres de Dumas en bandes dessinées, devaient être exposées à l'intérieur du célèbre fort-prison, à quelques encablures du Vieux-Port...

Malheureusement, la houle qui est une plaie pour accoster et surtout le Covid empêchent depuis le lancement les visiteurs d'y aller. 

D'ailleurs en désespoir de cause, c'est prolongé d'un mois jusqu'à fin mai. Mais bon, pas d'inauguration, pas de vernissage sur place comme prévu et pas de visiteurs, c'est quand même pas de chance. 

Reste l'affiche évidemment...

20 décembre 2020

Il y a 50 ans...



Nancy - Début novembre 1969, j'ai 13 ans et mon regard est attiré par une pub qui parait dans Spirou. Et dans Tintin.  

"Gagnez un voyage de HUIT JOURS À DISNEYLAND !" 

 C'est le premier Prix et je ne vois que ça... 

Waoh ! À cette époque, la magie Disney opère en plein, je n'imagine pas que 25 ans plus tard, il y aura un Disneyland en Seine-et-Marne à deux pas de chez moi (!) et évidemment pour gagner un voyage aux USA, l'enfant candide que je suis alors plonge direct. 

D'autant que c'est dans ma partie, puisque c'est un concours... de dessin ! 

Organisé par le chocolat Van Houten pour les jeunes de moins de 16 ans, vous pensez bien que dans l'heure je force ma mère à aller en acheter illico un paquet chez GRO juste en dessous du Joffre-St Thiébaut, de ce fameux "ChocoLéger" parce que bien entendu, il faut leur envoyer une preuve d'achat en découpant l'emballage en même temps que l’œuvre à venir... 

Le thème ? Créer un personnage de Disney, lui donner un nom et le dessiner. Je dessine déjà dans les marges de mes cahiers et sur tout ce qui passe à portée, je suis fou de BD, c'est pour moi. Je n'ai évidemment plus ce dessin, mais mon personnage à qui je donne curieusement une forme de haricot rouge avec des yeux et des bras (!) s'appellera "Flageolet" (logique...) je l'ai soigneusement dessiné au crayon noir sur un Canson puis joliment colorié avec mes crayons Caran d'Ache. 

Le truc sirote une grenadine assis sur une chaise longue au bord d'une piscine. Classieux. Pourquoi ce choix ? Franchement, je demeure perplexe, je n'en sais foutre rien. 

J'ai jusqu'au 28 février 1970, mais c'est peu avant Noël 69 que mon père ira poster mon envoi. Mes parents sont mignons, ils m'encouragent et me félicitent d'avance mais prudemment me préviennent aussi qu'il faut me préparer à ce que je ne gagne pas. 

Pourtant curieusement, au fond de moi, je sais que je vais gagner et extrapole déjà mon futur voyage en Californie. Pourquoi je m'en suis persuadé à ce point alors que je suis plutôt peu sûr de moi d'ordinaire, je l'ignore, mais j'en parle même imprudemment à quelques copains de ma classe de 4ème qui m'envient déjà... 

Les mois passent, j'attends, jusqu'à ce jour de juin 70 où en rentrant du collège, je vois au courrier une enveloppe à en-tête de Van Houten qui m'est destinée ! Ça y est ! Mon cœur bat, mais au fond j'en étais sûr. À moi l'Amérique, les amis ! avec deux personnes de mon choix, mes parents évidemment... 

J'ouvre et je vois que c'est écrit, "cher Eric, nous avons le plaisir de t'annoncer que..." 

Que j'ai gagné, que j'ai GAGNÉ, PUTAIN ! J'AI GA... ?

Gagné, oui. Mais... le deuxième Prix ! Mon monde s'effondre, c'est mon premier échec dans le dessin alors que je n'ai pas encore de carrière, "le second Prix" mais qu'est-ce que j'en ai à foutre ? 

Alors ok, ma mère est fière de moi, me le dit, mais j'entends absolument pas ce qu'elle raconte, j'ai les oreilles qui bourdonnent, je suis tellement déçu. Et ce second prix qui forcément n'est pas ce voyage aux USA dont je rêvais, je m'en fous, je sais même pas ce que c'est... 

Bon, je vais quand même vérifier, si ça se trouve c'est bien aussi. Ah, ben non en fait ! 

Salauds de publicitaires de chez Van Houten ! Les rats ! Franchement, tu le crois ? 

Car si le premier Prix du concours était bien ce "8 jours à Disneyland" gagnés par un autre môme, pour TOUS les autres participants, 500 gagnants en tout primés et à compter du second Prix, c'est pareil pour tout le monde: un lot de quatre beaux livres de l'univers Disney

... Que je recevrai effectivement quelques jours plus tard, dans un joli coffret. Je les ai encore, chez mes parents, dans leur bibli, mais... 

Mais du coup, en 84, quand pour la première fois en Floride près de quinze ans plus tard j'ai arpenté avec Babeth les allées d'Epcot et du Disneyland d'Orlando, j'ai eu un petit pincement au cœur en pensant à la tristesse du gamin de 13 ans de 1970...

03 novembre 2020

Sortie en mars 21


Projet d'album de communication hors commerce mais tiré à 2 000 exemplaires pour être offert par mon commanditaire à ses clients. Un travail d'envergure que je réalise de A à Z pour une sortie en mars prochain, livre mi-BD mi-textes et photos  (21 pages BD écrites et dessinées par moi et le reste en photos "artistiques" accompagnées de textes que je dois rédiger aussi...) sur un projet immobilier d'envergure, piloté par Jean Nouvel à Marseille...


En fait, la seule chose que je ne ferai pas sur ce titre, c'est la couleur que j'ai confiée pour l'occasion à l'excellente Delphine Terrasson, qui réalise avec brio celle de son “Jim“ de mari pour “une Nuit à Rome“, par exemple...

... Et qui bosse à merveille sur mes dessins comme on peut voir ici avec mon noir et blanc et ses couleurs !

On imprimera fin février, vraisemblablement. Je ferai un reportage à cette occasion, en allant sur place pour gérer ça. L'album sera introuvable en librairie, bien entendu puisque c'est un projet destiné à être offert pour des gens concernés. C'est bien le diable si je n'en ai pas quelques exemplaires à céder, le cas échéant.


Un peu comme le Ponticelli réalisé il y a près de 20 ans, autour de leur 80 ans.

18 septembre 2020

Expo de planches !


Je n'y étais pas, COVID oblige, mais c'est hier soir jeudi qu'à eu lieu le vernissage de la grande expo BD de consacrée aux adaptations d'Alexandre Dumas dans la bande dessinée, Espace Paul et André Vera à Saint-Germain-en-Laye (78)...


Du 11 au 27 septembre 2020
, on pourra donc y admirer 350 planches originales (dont une quinzaine des miennes), des fascicules anciens, des pages de journaux et des albums originaires de multiples pays sur le thème de l’œuvre de Dumas, tout ceci issu de la collection personnelle rassemblée amoureusement depuis des années par Patrick de Jacquelot...

 
Dont le site est ici !

17 juillet 2020

Alix à Versailles !

Ce n'est pas vraiment un secret pour mes amis, j'ai pour Jacques Martin et son œuvre, principalement Alix et Lefranc, un rapport particulier et une immense admiration

Depuis 1968 et ma découverte dans le numéro 1007 de Tintin des pages dévorées deux par deux chaque semaine du "Tombeau Étrusque", très exactement.

Il est clair qu'une très grosse part de ma vocation artistique vient de cette époque et de l'influence graphique de "l'école Hergé" dont Martin fut un temps un des fleurons... Pour avoir eu à deux ou trois reprises l'occasion de l'approcher et même de diner en sa compagnie, j'ai donc eu le privilège de croiser l'Auteur, lequel avait évoqué très succinctement "en passant" une possibilité de travail pour moi sur Alix, en regardant mes pages du second Timon, alors que je signais à côté de lui devant les Arènes de Nîmes en 88...

Je n'avais pas relevé et devant mon peu d’intérêt apparent, il avait très vite oublié sa proposition... Au bout de trois minutes, je dirais.

Il y a quatre ans, seul un gros souci médical avec un œil (en partie contourné depuis) m'a obligé à laisser passer une reprise au dessin d'un Lefranc "spin off" (pourtant actée puis abandonnée, contraint et forcé) dont je rêvais et sur laquelle j'aurais fait de belles choses. Enfin je crois... Tant pis, ça ne m’empêche nullement de ne pas bouder mon plaisir en contemplant les pages originales de l'expo de Versailles !

Avec en point d'orgue des cases extraites de sa meilleure époque des titres qui ont marqué mon enfance, comme celle montrant le visage inquiet d'Adrea la noble Reine du "dernier Spartiate", l'inquiétante tenue rouge des Molochistes du "Tombeau Étrusque", l'armée des légionnaires romains morts de Varius Munda atteint de démence du "Dieu Sauvage"...

... et bien sûr, celle d'Ariela dénudée et humiliée en public par "Iorix le Grand", case très osée en 1971 qui m'avait grandement perturbé au moment de sa parution dans le journal... J'avais il est vrai 14 ans à peine et à part une petite cousine un peu délurée, pu voir "en vrai" assez peu de filles toutes nues...

À quoi tiennent les découvertes ! Merci Jacques !

03 juillet 2020

2ème Salon BD 2020...

Le second seulement de cette année. Après Nîmes qui était en... février dernier (!) retour vers le Sud.

Et donc dans moins de deux mois - si tout va bien, parce qu'on est à l'abri de rien - je serai dans un salon BD et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agira de la neuvième édition de BD Plage à Sète, pour des dédicaces pieds sur le sable à quelques mètres de la mer. Un must...

J'y suis allé en 2016.

Mais depuis ils ont changé l'endroit, en fait le restaurant de plage qui nous accueille et constitue une partie de l'emplacement du salon est à quelques dizaines de mètres de l'ancien.

... Qui était très bien et on me souffle que celui-ci est mieux.

On verra ça. J'y signerai les 4 Sara Lone et l'Aviateur et évidemment les albums qu'on m'apportera.

Gratuit et ouvert à tous, avec la présence de 20 auteurs de renom (et évidemment moi, hein !) BD PLAGE se déroulera comme chaque fois et pour la neuvième année dans le cadre magique et préservé de la plage du Lido à Sète dans l'Hérault...

9ème BD PLAGE
 29 - 30 août 2020
La Canopée 
361 Promenade du Lido 
34200 - Sète

02 juillet 2020

"Déconfiné" mais...

Au final, pas question de bouger de la table à dessin.

Plus de barbe, le cheveu qui s'allonge, et qui va pousser pas mal encore.

83 kg au lieu de 100, à 100 g près ! Encore 6 et je suis à mon poids d'il y a 40 ans.

Après de mois voire des années sans rien ou presque, 4 planches en une semaine et encore 17 à tomber d'ici fin août, ça chôme pas... Ensuite cap sur Québec. Pour 50 autres scénarisées par l'excellent Fred Antoine...

Heureusement que désormais je maitrise à peu près CSP grâce aux excellents Olivier TaDuc et Curd Ridel...

30 avril 2020

Confiné ?

... et au travail. Ça change pas vraiment ma vie d'auteur, hein...

23 avril 2020

Rester chez moi ?

Confiné ? La belle affaire.

Pour un auteur BD à vrai dire, ça ne change pas grand chose...

Quand on travaille chez soi avec un boulot passion, ce n'est pas un souci que de rester à la maison et sur sa planche à dessin ou son ordi, d'autant que j'ai plusieurs travaux en cours, dessin et scénario à réaliser sur les mois et les deux années qui viennent.

Donc... Patience et courage aux amis qui passent.

22 février 2020

Pile dans la cible !

Très bon moment le weekend dernier que ce premier "Acadénîmes" se passant au cœur de cette école de police nîmoise qui est me dit-on une des plus grandes d'Europe !

Je suis désormais, j'avoue, partant avant tout pour des trucs "différents" qui sortent des éternelles salles des fêtes ou gymnases de bien trop de ces festivals bd n'ayant de festifs que le nom, où on est mal logés et mal nourris et où on se contente de signer des livres avant de repartir chez soi.

Faut un "plus produit", ou autant rester à la maison. Un circuit auto, avec des tours de piste et du karting comme à Alès, une base d'hélicoptères de l'armée de Terre lors d'Aerotorshow à Valence, un salon privé à Rotterdam, un château comme à Aigle, une base aérienne visitée de fond en comble comme à Istres, des séjours longue durée au loin comme à la Réunion, Moscou, Beyrouth ou encore plus récemment à Québec (et bientôt NY), je privilégie dans mes choix les propositions qui sortent vraiment de l'ordinaire, celle-là en faisait partie...

Arrivée sur place le jeudi soir, animations pour les auteurs le vendredi matin, signatures le vendredi après-midi et toute la journée du samedi, avant de repartir le dimanche matin...


Située sur 30 ha, l'école est en fait un immense campus où nous avons été logés, nourris et où nous avons eu la chance de côtoyer les instructeurs qui nous ont initiés au tir et aux manœuvres d'intervention... avant d'aller signer nos albums sous l'égide attentive de Sylvie, LA libraire BD de Nîmes, évidemment des polars pour la plupart.

Il y avait aussi un espace jeux de société et romans policiers, comme de juste, avec entre autres auteurs le spécialiste des tueurs en série qu'est Stéphane Bourgoin...

Aussi passionnant de découvrir un univers inconnu que l'an passé nos pérégrinations sur la base d'Istres. Logés en chambre dans un des bâtiments dédié aux invités, petit cadeau d'accueil, repas au self (plutôt bien) initiation au tir au Glock et au HK G36 sous l'œil des instructeurs, diverses démonstrations très intéressantes avant de se retrouver classiquement une fois la récréation terminée dans une salle pour dédicacer nos albums devant un public intéressé, ayant par ailleurs lui-aussi accès à différents parcours initiatiques...

Une manifestation qui a connu un succès suffisant pour l'an prochain permettre une seconde édition, évidemment toujours sous le signe du polar...

Bref, une réussite.

17 janvier 2020

Nîmes pour la Saint Valentin !

Chouette...

On sera tout un groupe de copains dont mon ami Jean Charles pour signer nos albums à l'école de la police nationale à Nîmes dans le cadre d'un salon BD du polar et sous l'égide de Sylvie Moretto dans moins d'un mois !

J'y dédicacerai les 4 Sara Lone ! Et... L'affiche est d'Olivier Berlion.

29 octobre 2019

Plongée dans le passé !

Grâce à un ami niçois qui réhabilite d'anciennes machines, j'ai pu me replonger il y a quelques jours dans mon passé de motard, au guidon de cette splendide Z1...

Une 900 Kawasaki de 1972 qui au passage de nos jours et dans cet état concours tourne autour des 20/25 000 €... Avant dire qu'on fait gaffe au guidon.

01 octobre 2019

Rambouillet, le 12 octobre...

Signature à Rambouillet le samedi 12 octobre du TT Sculpteurs de Bulles (attention seulement 15 exemplaires disponibles) ainsi que des 4 albums de la série Sara Lone...

Album "ultime" version grand format (144 pages, du noir et blanc, de la couleur et des dossiers explicatifs, format 26X35) rassemblant les tomes 3 et 4 de Sara Lone, chez "les Sculpteurs de Bulles" © David Morancho et Erik Arnoux. 

Ce titre contient beaucoup de textes, de documents et de dessins absolument inédits qui en font un "indispensable" pour les amoureux de Sara désireux de tout comprendre de leur série, avec notamment un focus sur le destin des personnages principaux APRÈS la série !


BD FLASH 
Passage Chasles • 2/6 rue Chasles 
78120 - Rambouillet 
01 34 83 23 06

30 septembre 2019

Un peu plus de 24h... au Mans !

Au Mans mercredi soir, présentation publique de l'album Le Mans 2 paru chez Petit à Petit au Palais des Congrès devant quelques centaines de spectateurs et en présence du maire, interviews à tour de rôle...

Ensuite séance de signatures pour les nombreuses personnes présentes, ce qui nous a emmené en milieu de soirée, avant d'aller dîner tous ensemble, les auteurs et notre charmante éditrice, dans un excellent restaurant de la ville.
Le lendemain après une nuit réparatrice dans un bel hôtel, retour à la librairie Bulle cette fois en compagnie de l'ami Jamar, pour signer des albums encore toute la journée, y compris plusieurs séries complètes (les 4 albums) de Sara Lone...

Un bon moment...