28 juin 2016

"Mauvaise" humeur...

Festiv'Nation Paris ce WE. En toute fin de signature samedi soir, vers 19 heures, un gars à lunettes que j'ai déjà vu à plusieurs reprises au fil des années et qui a bien dû me faire signer à peu près tout de que j'ai réalisé avec mon nom dessus (une quarantaine de bouquins en gros) me présente un AVIATEUR, avec un grand sourire.

Je viens juste de lui faire un autre album, sorti de sa valise à roulettes. C'est de ces gars qui refont la queue en permanence jusqu'à ce que tout ce qu'ils ont apporté aient un dessin dessus... Je déteste la démarche que je ne pige parce qu'en plus souvent, ils ne posent pas de questions et veulent juste un dessin. Mais ça dépend aussi de la façon de faire, de la fatigue etc...

J'ouvre l'album. Il est déjà signé, par l"ami Jean Charles Kraehn et aussi par Patricia d'ailleurs, j'imagine à Waterloo chez l'ami Frederic Minon. Je lui propose de simplement le parapher en apposant ma signature en dessous de mes co-auteurs, mais le gars VEUT un dessin.

J'argue du fait que je ne vais PAS RE signer un album déjà dédicacé mais lui se fiche de ma signature, il veut une dédicace dessinée et n'en démord pas en me montrant la page blanche de fin d'album.

Je lui dit non, que je ne le ferai pas, il insiste, lourdement, je lui répète que "putain (en pensées), mais c'est DÉJÀ signé" (et pas mal en plus, une Silke a demi-nue mise en chair, euh en couleurs par Pat...) pendant qu'une de mes amies assise à côté de moi qui est passée me voir rigole sous cape et plonge son nez dans un album pour ne pas montrer qu'elle se marre ouvertement devant l'insistance de plus en plus lourde du gars que je sens très énervé de mon refus.

Je lui explique une quatrième fois tranquillement que la dédicace pour moi est une rencontre pour échanger et qu'on s'est déjà "rencontrés" ! (au moins dans sept ou huit endroits)

Le gars maugrée, range son album qu'il m'aurait bien mis dans la tronche et repart avec sa valise à roulette...

Dans des moments comme ça, je me demande à quoi ça sert d'aller perdre du temps, mais heureusement c'est plutôt rare que je refuse un dessin.

Après c'est un choix, c'est gratuit et laissé à ma libre appréciation, quand même. En 30 ans de dédicaces, j'ai dû m'énerver 5 fois au plus, dont une fois à Illzach avec un gars du même genre qui pensait que le dessin sur l'album était un dû, là où ça doit demeurer un plaisir...

Meeting à Valence le 3...

L'AVIATEUR sera en bonne compagnie pour des dédicaces au GAMSTAT 2016, l'AérotorShow du 3 juillet sur la base aérienne de Valence Chabeuil.

Et je devrais - entre autres - y retrouver Matthieu Tanguy et Laverdure Durand et Julien Lepelletier.

Départ tôt en voiture (un WE de départ en vacances !) samedi matin.

23 juin 2016

Fnac la Défense...

L'Aviateur est sorti il y a un mois...

Ce matin, à la Défense, on le voit encore très bien


17 juin 2016

Je cause dans le poste !

C'était il y a deux semaines: je cause dans le poste, à Mulhouse, (cliquez sur le lien juste avant, pas sur la photo...) chez les amis de Canal BD - Tribulles

Et allez écouter ce que j'en dis, vers 35'15", avant un peu plus tard de parler de BD et donc de l'Aviateur, vers 1 h 24'...

Et puis de Sara Lone, de Sandawe et de David Morancho vers 1 h 35'.

16 juin 2016

Paris le 25 juin...

Je sais pas trop pourquoi j'ai dis oui vu que je déteste signer à Paris, mais bon, je vais pas me désister maintenant... Si ?

Donc, si je viens, signature uniquement le samedi après-midi genre 15h/19h chez BDNet Nation, Bd de Charonne dans notre belle capitale... Si vous passez par là ?

02 juin 2016

Dans les meilleures ventes...

L'aviateur rentre dans le TOP 15 Livre Hebdo BD du 1er juin... En treizième position.

Une bonne nouvelle en espérant qu'on se maintienne dans les ventes de tête... C'est fragile, mais jouable. Les libraires suivent et le public aussi.

De toute manière, le titre est très soutenu par Dargaud. La cerise sur le gâteau serait de réimprimer dans le courant du mois, évidemment...

29 mai 2016

À l'est, du nouveau !

Deux jours de signatures et mille bornes. Non pas le jeu, la distance à parcourir pour assurer les deux prestations, maison > Mulhouse-Tribulles > Nancy-Parenthèse > maison...

TRIBULLES - Départ le vendredi matin un peu après six heures en direction de Mulhouse. La veille, j'ai trouvé de l'essence à 500 mètres de chez moi dans une station réapprovisionnée une heure plus tôt, après avoir fait la queue vingt minutes pour mettre du 95 SP dans le réservoir de ma petite CinqueCento... Pas de panique pour le retour, mes amis à l'Est m'assurent qu'il y a de l'essence chez eux, et que de toute façon, la proximité de l'Allemagne et de la Suisse permettra de revenir le cas échéant. En fait le problème ne se posera à aucun moment.




Le temps est superbe, la route sans encombre, j'arrive à Mulhouse chez Tribulles, y découvrant la vitrine installée pas David et son équipe. L'album est parfaitement mis en place, mais comme on ne signe que vers 15 heures, on a le temps d'aller déjeuner avec David, Julien et Bertrand.

Les terrasses partout où les gens déjeunent, le soleil, 26° à l'ombre, bref, ambiance estivale à Mulhouse ce vendredi midi... Une serveuse charmante, un repas juste excellent, on prend le temps de se raconter des trucs avant de retourner à la librairie à l'heure dite... 15 heures. Je suis attendu.

David Brès a mis en avant le titre Dargaud bien entendu puisque ce sont eux qui me font venir et règlent les frais inhérents à mon déplacement, mais aussi le TT de Sara Lone (série qui décidément plait énormément aux lecteurs que je rencontre, qui attendent tous la suite...) et il a bien fait. Il va en vendre quatre ! (à 195 € le livre, la journée est excellente) ainsi que quelques exemplaires Sandawe.

Mais le deal est autour de l'AVIATEUR, très bien accueilli. Un bon moment en bonne compagnie, comme souvent de belles rencontres, quelques visages connus et de fidèles lecteurs (je suis souvent venu à Illzach, il faut dire) habitués de mon travail... Bref, pas le temps de s'ennuyer ni de regretter de bien sélectionner mes déplacements. Les libraires chez qui je vais sont des pros, on joue sur du velours avec des gars comme ça.

Sur les 35 AVIATEUR de la commande - y compris ceux de la vitrine qui va se dégarnir au fur et à mesure jusqu'à ne plus en présenter un seul à la fin de la journée - quasiment tout est parti, j'ai signé jusqu'à 20h20 et pense avoir gagné le droit d'aller dîner, quand je vois que David installe une table de mixage, des micros et des casques au milieu du magasin.

Je ne sais pas qu'il fait une émission autour du livre et de la BD, avec chroniques et interview de l'auteur invité tous les vendredis.

Une heure et demie d'enregistrement avec ces jeunes gens tout à fait intéressants, dans une bonne ambiance. Interview très plaisante à bâtons rompus, je devrais avoir le podcast un de ces jours pour vous faire écouter ça.

J'ai été brillant... Rire.

Dans l'après-midi, Solène de chez Dargaud avec qui je suis en communication avec mon iPad, branché en WiFi chez le libraire pendant que je signe, (ce qui permet d'envoyer d'ailleurs des images de ce que je fais en temps rée), m'adresse un article paru dans l'Est Républicain, sur ma venue à Nancy.

C'est bien minuté, le timing est parfait...

On va ensuite dîner en groupe avec les participants à l'émission, le même groupe qui ensuite va m'accompagner vers minuit jusqu'au Best Western, n'allant toutefois pas jusqu'à me border.

On se quitte dans le hall, je suis ravi de ma journée mais demain matin je sais devoir repartir tôt pour Nancy, à deux heures et demie en remontant à travers les Vosges et je monte me coucher.

La PARENTHÈSE - Vers 7 heures et demie, après une douche, je suis dans ma voiture pour remonter vers Nancy, en passant par les Vosges et le col de Bussang il fait beau et c'est un bonheur de rouler dans la montagne, dans des endroits dont les noms me parlent à chaque panneau, puisque c'est la région où j'ai passé mon enfance..

Petit pincement au coeur parfois, en souvenir... des souvenirs.

J'arrive vers 10 heures à Nancy, Cour des Arts, à deux pas de la place Stanislas et Stéphane m'accueille. Sa librairie est immense, probablement une des plus belles de la région, le mobile réalisé par Dargaud y est (comme chez Tribulles d'ailleurs) en bonne place.

Chez lui, notre titre correspond totalement à son public, et il a fait une commande de 50 albums avant même de savoir que je serais présent chez lui pour en signer. Quand je repartirai le soir, il en restera neuf seulement...

Le libraire n'a pas prévenu que je serais là plus tôt (il a prévu 15 heures-19 heures), c'est volontaire et il aime laisser la surprise à ceux de ses clients qui passent. C'est comme ça qu'avant le déjeuner j'en signe une dizaine à des gens ravis de l'aubaine.



On va déjeuner chez son ancien disquaire reconverti en restaurateur, et là encore, super repas très agréable. Stéphane connait parfaitement le métier et me donne un éclairage professionnel très intéressant sur le marché, la distribution, la façon de faire le job, le travail des éditeurs, les albums de mon ami Jean-Charles, y compris le Futura tome 2 qui va sortir, bref c'est très pertinent et fait réfléchir...

Quand on revient, vers 14h30, il y a quelques personnes qui attendent et je vais signer pendant plus de trois heures sans discontinuer. J'ai prévu, comme je suis arrivé plus tôt, de repartir vers 18 heures et du coup, c'est ce que je fais, après avoir choisi deux albums offerts par le libraire, en fait les tomes 3 et 4 de Zombies, de mon camarade Sophian Cholet (rencontré d'ailleurs à Nancy voilà quelques années lors du "Livre sur la Place", où nous étions invité par ce même libraire), une série que j'aime beaucoup.

J'ai fait quelques belles rencontres, notamment celle de ce militaire de la 133 de Nancy-Ochey, mécanicien sur Mirage 2000 qui doit partir en mission en Jordanie d'ici peu et m'a raconté plein de trucs passionnants qui seraient tous des scénarios palpitants, si d'aventure on devait les faire en BD... Merci à lui et à tous les lecteurs et lectrices qui se sont déplacés pour venir me voir, avec qui j'ai passé deux jours bien remplis.

Je repars sous le soleil de la fin de l'après-midi en direction de la maison. 280 kilomètres plus tard et je suis chez moi un peu après 21 heures, un peu fatigué mais ravi de ces deux jours très productifs et riches en émotions.

Merci évidemment aussi à David Brès et Stéphane Godefroid, les libraires CanalBD qui m'avaient invité, ainsi qu'à Bertrand, Julien, Anaïs et tous les autres !

PS: Dans quelques jours, je file à Nîmes chez mon copain Sylv... euh, ma copine et amie de 30 ans, Sylvie Moretto, avec qui le dimanche, après une journée de samedi passée dans sa libraire la Bulle avec l'ami Jim, je filerai sur la base d'Istres dédicacer l'Aviateur au cours du meeting...

26 mai 2016

Signatures dans l'EST !


Vendredi je serai chez Tribulles à Mulhouse, pour signer l'AVIATEUR, samedi je serai à la Parenthèse à Nancy pour le même album...

Tribulles
27 mai - 15h - 19h
12 Passage du Théâtre - 68100 Mulhouse
La Parenthèse
28 mai - 11h - 18h
19 Cour des Arts - 54000 Nancy

L'AVIATEUR en meeting !

Des signatures en pagaille, avec demain et samedi Mulhouse et Nancy (sous réserves de trouver de l'essence, évidemment) mais aussi Nîmes le 4 juin et Istres le lendemain pour le meeting aérien, dans les deux cas pour mettre en avant l'AVIATEUR !

23 mai 2016

Weekend dans un garage !

Passer deux jours dans un festival BD au sein d'une concession Renault, c'était l'expérience inédite proposée par ce weekend par l'ami Steven, des "Bulles dans la Marne", qui m'avait déjà invité à Serris l'an passé.

Comme le gars est sympa et que de surcroit il fait partie des (encore trop) rares organisateurs de salon qui considèrent qu'il faut rémunérer les auteurs qui se déplacent pour composer le plateau, évidemment j'avais donné mon accord pour en être. Et prendre un chèque en fin de session. C'est un plus indéniable que je ne manque pas de souligner, à l'heure où tous les auteurs sont en avance sur droits et, pour la plupart, ne touchent pas un centime sur les albums vendus en salon.

Bref, j'étais là les deux jours à quelques encablures de chez moi, puisque je réside en Seine et Marne.


Le garage Renault "Brie des Nations" est un concessionnaire important d'une dimension imposante (plus de 20 000 m2) avec un espace Nissan et Dacia mais manque de visibilité parce qu'implanté depuis un an dans une zone industrielle flambant neuve près d'une ville nouvelle et du centre commercial Val d'Europe, pas loin de chez Disney...

Le besoin de se faire connaitre passa donc ce weekend par l'organisation d'un salon BD (!) au sein de l'établissement, avec des pubs radios sur RTL 2 pour annoncer l'événement et près de trente auteurs invités, un beau plateau.
C'était un peu surprenant de voir déambuler des familles venues prendre contact pour s'acheter une auto, et les passionnés de BD alertés par la présence d'auteurs dans leur coin. Mais on a plutôt bien signé, je dois dire.

"L'Aviateur" sorti la veille et mis en bonne place a bien fonctionné et le libraire, venu d'Ozoir-la-Ferrière était assez content de cette première édition un peu surprenante mais où au final j'ai vendu autant d'albums que d'ordinaire... J'ai dû signer une cinquantaine d'albums en tout sur les deux jours ce qui est assez honorable, en tenant compte de gens venus avec leur propres albums, comme toujours...

Quelques "W4", une quinzaine de "Sara Lone" et le reste en "Aviateur", forcément...

Comme je suis un "local", je ne sais pas comment étaient reçus les auteurs (hôtel, diner) mais c'est vrai que on doit pouvoir améliorer le truc. Petit déjeuner sur place avec des viennoiseries mais une Nespresso qui tombait en panne pour cause de surchauffe toutes les deux tasses...

J'ai signé à côté d'un auteur Paquet que je ne connaissais pas, Olivier Dauger, avec qui on a passé un agréable moment. Gaffe (!) quand je lui dit que je suis venu en partie parce qu'on est payés. Le gars me regarde, surpris. Un peu comme la pute belge qui après 25 ans de métier apprend qu'on paye les prestations, il tombe de nues, visiblement pas au courant. Comme je suis un gars qui aime bien l'équité, je l'engage à se renseigner et il revient agacé: ceux qui viennent de loin et à qui on a payé le voyage (lui vient de Toulouse) n'auraient pas droit au défraiement prévu uniquement pour les auteurs de la région parisienne ! Un comble !

En fin de compte, ça s'arrange, mais visiblement un problème de communication et un manque de logique a fait confondre au client (le garage) frais de déplacement (toujours séparés) et frais de prestation... Il faut toujours bien caler les choses, en amont...

Comme j'habite à 30 kilomètres, je me tape l'aller et retour deux fois, rentrant dormir chez moi le samedi soir, 120 bornes qui d'ailleurs ne seront pas prises en compte en remboursement. Bon, à revoir aussi de ce côté-là.

Pour le midi, je suis pas bégueule (en fait si, je déconne...) et même si c'est bien sympa de manger auprès d'un food truck des repas faits sur place (très bon burgers le samedi, heureusement il faisait beau et on a mangé dehors entre deux "Scénic"), il faut quand même reconnaitre que c'est un peu rustique. Le dimanche sous la pluie battante, l'attente était interminable, d'autant que le camion des burgers prévu aussi le dimanche avait mis les voiles, trouvant qu'il avait eu trop peu de monde le samedi. Ne restait que le camion "crêpes" qui, forcément pris d'assaut, était juste débordé...

... Un truc à revoir, sans doute. Parmi d'autres...

Bon point, le chèque en fin de journée le dimanche et non pas envoyé comme parfois trois semaines après par certains organisateurs...

20 mai 2016

On signe ce WE...

Rappel.

J'effectuerai ma première sortie pour l'Aviateur, cette fois en Seine et Marne, non loin de Val d'Europe...

... et dans une concession Renault.

Une façon comme une autre de faire parler de soi. Reportage et avis demain.

Je précise que c'est une prestation que je ne fais que parce qu'elle est rémunérée, ce qui n'est pas le cas partout.

Quand on sait qu'on prend d'ordinaire sur notre temps libre (et sans que personne ne soit choqué, dans un monde où à la moindre attaque sur les salaires tout le monde se bouge) pour venir gratuitement signer durant tous le weekend des bouquins sur lesquels on ne touche rien, puisqu'on est tous ou presque payés en avances sur droits, ça prend tout son sens...


21-22 mai 2016
Renault - Brie des Nations
ZAE du Clos Chêne
14 rue de la découverte
77600 - Chanteloup-en-Brie

13 mai 2016

Un samedi en juin...

Je déteste signer à Paris d'ordinaire, trop près de chez moi et pas de dépaysement, mais pourtant, j'irai à Festiv'Nation le 25 juin de 14 h à 19 h pour signer, principalement la nouveauté Dargaud réalisée avec Chrys et Jean-Charles Kraehn, mais aussi les albums SW. 80 auteurs invités sur les deux jours...

Pour les Parisiens et banlieusards.
Je ne serai pas là le dimanche, par contre.


Festiv'Nation
25/26 juin 2016
14h - 19h
36 avenue de Charonne
Paris XXème 

09 mai 2016

Le 20 mai...

Un extrait de l'album à venir...

06 mai 2016

Caisse d'albums...

Y est, j'ai reçu mes exemplaires. Sortie le 20 mai.

Dans deux semaines. Autant vous dire que c'est attendu. Dargaud fait un beau travail derrière, ce qui montre que l'éditeur demeure essentiel si on veut vendre, pour peu que ce soit une volonté éditoriale impérieuse. Les dédicaces à venir, dans le calendrier à jour colonne de droite.


03 mai 2016

L'aviateur décolle !

L'AVIATEUR en mouvement !

Chez Dargaud, on a conçu un mobile pour notre série, à l'attention des libraires. C'est toujours bien de se sentir appuyés par l'éditeur quand sort un nouvel album et ce dans un marché si compliqué et si chargé en nouveautés. Du coup, pour tirer son épingle du jeu, il faut vraiment se démarquer un peu et mettre en avant le titre.

Comme avec cet élément publicitaire qu'utiliseront ou pas les libraires, selon leur envie ou la place dont ils disposent. Mais ce sera vite un collector si la série marche...

Aucune raison de douter.

02 mai 2016

Dédicaces à Chanteloup (77)

Prochaine séance de signatures dans un peu plus de deux semaines, dans une concession Renault.

Ce sera principalement pour l'Aviateur, évidemment qui sort la veille, le 20 de ce mois.

Après le Technocentre à Guyancourt, c'est au tour d'un concessionnaire d'organiser un mini-salon de BD autour de la mécanique, j'y serai deux jours en compagnie d'une trentaine d'auteurs qui viendront le samedi et le dimanche à la rencontre des lecteurs de la Seine et Marne, non loin de Val d'Europe...


21-22 mai 2016
Renault - Brie des Nations
ZAE du Clos Chêne
14 rue de la découverte
77600 - Chanteloup-en-Brie

27 avril 2016

Un papier dans CaseMate...

Dans Casemate de mai, 6 pages consacrée à notre nouvel album, à Chrys, Jean-Charles et moi...

L'Aviateur s'annonce bien. C'est cool de bosser sur un album quand l'éditeur y croit et met les moyens derrière pour que ça marche...

10 avril 2016

Sortie en mai...

Y est, l'AVIATEUR apparait depuis deux semaines dans le catalogue en ligne Dargaud, autant sur les sorties de mai que référencé par rapport à TRAMP.

... Visiblement juste avec le nom du scénariste, mais qu'importe.

L'album sera vendu 15 euros. Enfin, 14,99...

07 avril 2016

Un moment au Technocentre...


Très bon moment ce jour à Guyancourt...

Gilles (le Coz) et moi on a passé quelques heures dans les Yvelines, au TechnoCentre Renault, pour un festival privé organisé pour le personnel. On a eu raison, on a vécu un bon moment...




C'est un édinaute de Sandawe Alexandre12 qui m'avait pistonné ce coup-ci auprès de Nathalie Pillay, la responsable de la Médiathèque où le rayon BD est très imposant...

La BD vient à eux ainsi une fois par an, avec une grosse vingtaine d'auteurs d'un peu tous les genres et de toutes les maisons d'édition, répartis sur trois jours.

En fait, on signe entre midi et deux, (de 11h30 à 15 h en réalité dans les faits...)

Gilles et moi n'avons pas cessé de signer...


Résultat des courses ? 10 "Champagne", 8 intégrales "W4" et 18 SL1 et 2, soit près de 40 albums, que demander de plus ? 

Agréablement reçus, payés et nourris, signatures de 11h30 à 14 h (mais en fait vu l'affluence, 15h) vers 15 heures, on est descendus déjeuner, avec des plateaux "Flo Prestige" très convenables.

Bien organisé, bien géré, on précise que les frais sont pris en charge et que nous avons droit à un défraiement pour le temps passé, très correct.

J'en profite pour remercier les intervenants - dont la charmante Nathalie - et le public qui est venu à notre rencontre...

Bref une bonne journée...