15 février 2011

Regard bleu !


Rythme de folie, un truc à la Vance, capable de réaliser un album de XIII en quatre mois.

Ça me rappelle qu'avec l'ami Brice et Dominique Rethaller - qui n'a pas fait carrière dans la BD - on avait sorti un album pour Hanna-Barbera en 81 en un mois et demi. Et que le Larousse sur Napoléon, ressorti il y a deux ans avait été gratté en deux mois de 1982, crayonnés de Goepfert, encrage Arnoux - Dekeister...

Un an pour un album ? De nos jours, c'est impensable, tout doit aller très vite... Si on peut en faire deux ou trois par an, c'est l'idéal. D'autant que les prix de planches ont chuté de façon drastique et que maintenant on vous propose un forfait, et non plus un prix unitaire...

Du coup, story-board, crayonné, encrage et couleurs, il faut un travail d'équipe, façon studio  Faut s'organiser...

3 commentaires:

  1. SI le prix des planches a chuté, comme vous dites, ou est l'intérêt de faire ça à plusieurs ? Vous alllez plus vite certes, mais combien vivent sur ce prix qui a chuté ?
    Juste une question, car visiblement, beaucoup se mettenet à travailler façon studio, mais vue de l'extérieur, on se demande comment ça peut "corriger" les prix en baisse ou les forfaits quise sont répandus?

    RépondreSupprimer
  2. La vitesse d'exécution et la quantité réalisable intéresse un éditeur qui sera ok pour travailler avec des gens fiables...

    Avec un prix de page correct au départ, même divisé par deux, le temps pour le faire est également réduit de moitié et on s'entraîne mutuellement. Du coup, on peut envisager 2 voire 3 albums par an...

    Corriger ? impossible, pot de terre contre pot de fer. à moins d'être un auteur indispensable et coté, qui vend en nombre, rien à faire...

    RépondreSupprimer
  3. Isab'L20/2/11 14:46

    Beaux yeux, mais aussi beau signe cabalistique en guise de signature !

    RépondreSupprimer