14 décembre 2007

Roughs et découpage d'une page...

Une page...

Mise en place de dessins sur un canevas de cases.

Il m'a fallu une petite heure pour placer les différentes illustrations au format, dessinées directement au feutre à pigments sur un gabarit de page, déjà scannée et découpée selon un premier rough.

Demain, ce sera plus "appliqué", avec comme d'habitude les roughs calqués et mis au propre replacés avec les détails et les décors. Compter une journée complète.

Il y a évidemment des photos qui vont me servir pour les décors, que ce soit pour la maison de l'île d'Elbe, avec Napoléon, ou encore l'entrée de la rade et la célébrissime tour carrée du fort St Jean, à l'extrémité du Vieux Port devant laquelle passe le "Pharaon".

On peut imaginer plein de choses quand on dessine, prendre des libertés graphiques avec quelques décors ou costumes, mais ces détails-là ne s'inventent pas...

5 commentaires:

  1. Toujours aussi intéressant, oui vraiment délicieux à lire.

    RépondreSupprimer
  2. Il existe pas mal de blogs qui décrivent ce travail, de plus en plus de dessinateurs utilisent ce média pour communiquer avec les lecteurs (trices)

    J'essaye juste de retranscrire ce que je ressens et d'expliquer au mieux pour que tout le monde puisse savoir en gros :

    1/ que c'est du travail, avec de la doc, des recherches et tout et tout...

    2/ que c'est long à faire même si c'est court à lire...

    3/ que c'est surtout un boulot génial...

    RépondreSupprimer
  3. Long à faire, oui. Tres long.
    Moins long que faire du fast trade chez Goldman Sach, et beaucoup moins rentable.
    Dans une societé ou l'on consomme de l'image à tout bout de champ, la valeur de la réalisation se perd.
    Les lecteurs ne s'en rendent pas toujours compte, mais les éditeurs non plus malheureusement ;)

    Bonnes fetes Erik et bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  4. exellente page je viens de temps a autre je suis dessinateur mais pas du tout publié..mais j'aime se que vous faite vraiment exellent travail et surtout votre commentaire sur le travail de faire une bande dessiner qui est lue en a peine 20min...

    Jorge Barao

    RépondreSupprimer