07 octobre 2008

Une planche par étapes: 5 - couleurs...

Là, c'est quasiment fini, reste évidemment la couleur. Essentielle...

Je sais faire et j'aime bien, même si je pense que je travaillerai vraisemblablement avec une coloriste selon les séries à venir. C'est un gros travail, je passe une journée par page et donc près de deux mois pour un album complet. C'est du temps qu'on peut utiliser à dessiner la suite des planches, pour permettre des sorties rapprochées en librairie... Le lecteur n'aime plus attendre trop longtemps la suite des séries...

Donc là, les couleurs sont de moi. Photoshop.

Je travaille à peu près comme je le ferais avec de la gouache ou de l'écoline, par à plat et teintes foncées décalées pour créer du relief. C'est Juillard qui m'a donné envie de faire comme ça depuis plus de 20 ans...

Sauf que là je peux sans cesse rectifier, changer les teintes, la luminosité, etc...

Les fonds ciels dont des photos retravaillées...

Maintenant c'est vrai que c'est plus sympa de tout maîtriser, mais je n'ai pas besoin de ME prouver que j'en suis capable.

Après c'est une question d'organisation et de choix artistique. Si je dessine cette série pour laquelle j'ai fait l'essai, je superviserai l'ensemble, mais je ne ferai pas la couleur. J'y mettrai juste éventuellement ma "patte" avant le rendu...

Et puis, c'est un métier, j'aime bien voir l'interprétation de mon travail par un autre, d'autant que désormais avec l'ordi, rien n'est figé et que je peux assez aisément retoucher des choses qui ne me plairaient pas ...

2 commentaires:

  1. Je suis novice et ne connaît pas trop ton monde mais je comprends mieux ce que représente une bande dessinée maintenant et je suis persuadée que je les lirais tout autrement....

    RépondreSupprimer
  2. Isab'L20/3/11 21:00

    "je peux sans cesse rectifier"
    Z'avez d'la chance! Avec mes instruments au bout des doigts, pas l'droit à l'erreur! Putain d'pression à évacuer quand on est plus au bloc, d'où cette facheuse tendance à tout tourner en dérision et à partir en digression qui fait grincer des dents ceux qui aiment qu'on garde un minimun de sérieux...

    RépondreSupprimer