18 novembre 2008

"Parce que bon, voilà quoi..." (2)

Illzach 2008 - Suite du post précédent...

"Ne pas aller n'importe où", "choisir les festivals en fonction des amis Auteurs invités", bref, mes règles d'or ont toujours une raison d'être... Super soirée donc avec Phil Fenech et sa compagne Kmixe (le p'tit brun et la grande tringle) qui se révèlent être des compagnons de tablée charmants et enjoués.

En plus, ils ont comme moi participé au "collectif Johnny" sorti l'an passé (dans le tome 1) Avec d'ailleurs les mêmes regrets quand à l'absence de participation du chanteur pour une rencontre avec les dessinateurs comme ce fut le cas pour Eddy Mitchell. C'est du passé.

Camille qui n'a que 20 ans (!) est une surdouée du dessin et celle que j'aurais pu naïvement confondre avec une énième "compagne suiveuse" de dessinateur (de celles qui viennent mais se font suer tout le week end en attendant leur mec, assises à côté de lui) est une vraie graphiste à part entière qui aura des choses à dire très vite et n'est pas là par hasard comme le supposent certains jaloux aigris de la profession qui chuchotent d'elle en riant sous cape.

Mais retournent dormir en solo dans leur petite chambrette, eux....

Et puis quand je me souviens de ce que je dessinais à son âge, à cette petite jeune fille qui a l'âge de la mienne, je suis vert. Franchement, le niveau graphique a sacrément monté au fil des années, et le "ticket d'entrée" est drôlement cher de nos jours.

Ces jeunes Auteurs (dont pas mal de filles désormais) qui arrivent ont un talent fou, reste à le canaliser dans de bonnes histoires bien écrites, le scénario étant souvent ce qui pèche le plus dans la plupart des cas.

Je termine la soirée en discutant avec l'ami GVM, responsable éditorial de la maison Bruxelloise avec qui le dialogue est ouvert et franc, comme à chaque fois, malgré boissons alcoolisées et heure tardive...

J'ai confirmation à mot couvert de ce que j'en pensais depus deux ans et une heureuse surprise partagée quand au potentiel éventuel d'Ava... On verra à partir du 21.

Le lendemain, il fait un temps splendide.

Dire que j'avais pris des habits d'hiver et un très joli bonnet ! Ciel bleu, soleil, dans la salle des dédicaces, très vite on crève de chaud. Je suis installé à côté de dessinateurs inconnus qui se révèlent d'agréables voisins, et aussi de Glaudel qui nous pompe un peu avec l'OM dont il est supporter (et dessinateur "officiel") limite fan. Comme le soir même l'équipe marseillaise se fera étriller, on l'entendra un peu moins le lendemain... Je rigole, le Paulo est très sympa et accepte la vanne...

"Allez PSG !" (qu'est-ce qui me prend ? j'ai horreur du foot, en fait)

Et les signatures s'enchaînent. Je n'ai malheureusement pas de nouveautés à offrir depuis mon dernier passage et je fais retirer du stand du libraire une pile de "Timon des Blés", série que j'ai bouclée voici plus de 18 ans et qui ne se vend plus guère...

En fourguer quelques exemplaires au détriment des albums à venir ne changera pas grand chose, et sans renier mon travail passé, je suis bien loin de cette période graphique désormais...

On axe donc sur Sophaletta, qui reste ma série phare, mais Glénat n'a plus de tome 1, n'en a pas réimprimés et du coup de nouveaux lecteurs éventuels sont un peu désemparés. On vend aussi pas mal de W4, qui est une des séries que je préfère, mais qui on le sait n'a pas été "vue" en son temps...

Le soir, j'évite la foule des Auteurs qui partent ripailler en bus. Le fameux "repas de gala dans les vignobles", je sais trop comment ça se termine !

Quand on va loin et en groupe, en formation serrée, on est tributaire des navettes et de la bonne volonté des autres, ces dîners d'Auteurs sont souvent interminables et bruyants, bref, je retourne à l'hôtel Mercure. Ouf.

Ce sera room-service, et nuit calme. J'vous en pose, des questions ?
(à suivre)

5 commentaires:

  1. wow wow, ce coup de pub que tu me fais!
    j'en viendrais presque a ne plus reussir qu'à bafouiller trois mots et il ne me resterai plus alors qu'à me faire tatouer des dessins d'enfants sur les bras... ;)
    merciiiii !!!!
    signé: la grande tringle

    RépondreSupprimer
  2. Kam, un mail, svp... Faut que je vous raconte en live et au tel...

    RépondreSupprimer
  3. hello Eric!!
    super rencontre, je confirme...
    à très vite!
    Philou

    RépondreSupprimer
  4. Seb "Bédéciné"27/11/08 16:48

    MDR..."'fin...voilà quoi t'sais ?" !! c'est la première fois que je me retrouve à quasi "faire du social" pendant un festival BD...! et encore, je l'ai récup à l'hotel à 5h45 le matin...elle était encore cuite...! à choisir j'aurais préféré prendre un peu de temps pour discuter avec d'autres auteurs...^^ à tantôt ! Seb

    RépondreSupprimer
  5. bah, là c'était assez étrange effectivement. Allons, selon moi c'est plus triste qu'autre chose, mais ça arrive. Ce sont des trucs qui me laissent un peu perplexe, cette façon de se détruire, mais de toute façon, j'ai été ravi de ce moment passé en Alsace où il fait toujours bon se retrouver, décidément...

    RépondreSupprimer